FASCICULE PERRY RHODAN n° 1231
 
Unternehmen Thermoschild
Opération thermobouclier
 
Auteur : Thomas Ziegler
Année de parution : 1985
 

Le 1 août 428, Perry Rhodan suit avec le croiseur ISIS les cent vaisseaux des Glacés en route pour le système de Verth. Contre l'avis de Rhodan, les Bleus disposent deux millions de mines pour effrayer les agresseurs, dont le KISCH. Quinze mille unités sont rassemblées dans le système central sous le commandement de l'ancien ambassadeur Pry'it. L'énergie déchaînée par les mines provoque chez les Glacés un phénomène que Geoffrey Abel Waringer baptise amok-tau. Les Glacés ne peuvent plus transformer la chaleur ambiante en psycho-gel. Il se produit une puissante surchauffe physique qui les plonge dans la frénésie. La température corporelle croissante fait fondre la couche dure, accélère le métabolisme et la perception subjective du temps. La suractivité corporelle en résultant crée une nouvelle chaleur, l'effet s'amplifie de lui-même jusqu'à ce que l'énergie amassée explose. Dix-sept vaisseaux assaillants s'enflamment en contact avec le thermo-bouclier des Bleus, entrent en collision avec leurs croiseurs ou plongent dans le soleil. Touché, Pry'it annule ses ordres.

Krohn Meysenhart, qui veut récupérer le KISCH, part avec Taurec et Vishna dans le SYZZEL pour la barge. Ils veulent capturer un Glacé pour l'étudier. Tandis que les Cosmocrates s'emparent de Tormsen Vary, Meysenhart devient lui-même un Glacé. Quand les autres membres de la Nuée de Glace disparaissent de la barge, la composante métamorphique disparaît et Meysenhart se retransforme. Taurec et Vishna partent avec Vary dans le vide intergalactique. Loin de toutes les sources thermiques, le Glacé se normalise. Tandis qu'il commence à traiter avec les Galactiques, vingt-cinq mille Eléments de l'Espace équipés d'Eléments de l'Esprit apparaissent près de Chort. Les Glacés de Chort, qui étaient prêts à suivre Vary dans le vide, choisissent soudain Verth comme nouvel objectif. Les Galactiques sont persuadés que Kazzenkatt est le nouveau chef de la Nuée de Glace.
 


© Michel Vannereux