FASCICULE PERRY RHODAN n° 1205
 
Kundschafter der Kosmokraten
Eclaireurs des Cosmocrates
 
Auteur : Thomas Ziegler
Année de parution : 1984
 

Dans la station des Cosmocrates, Atlan, Jen Salik et Carfesch sont reçus par Drul Drulensot. Le Contrôleur de l'Abîme explique télépathiquement aux arrivants que l'Abîme, l'espace sous l'espace, est la couche à n dimensions séparant l'univers einsteinien des autres continuums spatio-temporels. Quand il signale que cette couche, où les composantes du Code Moral sont aussi ancrées, est mince et sensible, Atlan se rappelle du chevauchement de l'espace einsteinien avec l'univers des Droufs. La Fosse, la porte vers l'Abîme, est composée de matière inerte du Haut Pays, nom de l'univers standard vu de l'Abîme. Atlan et Salik doivent tout abandonner avant d'être transportés dans des sarcophages de cristal vers la structure de six mille kilomètres de profondeur. Ils ne doivent garder que leurs activateurs cellulaires. D'après Drulensot il s'agit d'accumulateurs d'énergie vitale. Durant le transfert, le Contrôleur raconte l'histoire du Pays de l'Abîme.

Le vide laissé par la disparition de Triicle-9 ne fait pas que renforcer les puissances du Chaos mais menace aussi les champs psioniques du Code Moral voisins. Les Cosmocrates chargent les Ingénieurs Spatio-Temporels, un peuple proche de la transformation en Superintelligence, de construire une copie du champ-psi. Ils sont capables de créer des galaxies à partir de protomatière interstellaire et de l'énergie de l'hyperespace. Les Ingénieurs Spatio-Temporels installent d'abord la Fosse à l'emplacement de Triicle-9 puis construisent le Pays de l'Abîme, un gigantesque monde circulaire. Les innombrables paysages doivent abriter des milliards d'êtres devant aider les Ingénieurs Spatio-Temporels. Pour les former et les habituer aux particularités de l'Abîme, les Ingénieurs Spatio-Temporels construisent l'Ecole de l'Abîme autour de la tour dorée de l'Ascenseur lié à la Fosse. Elle se compose de pyramides et a la taille de Terrania. La ville fantastique de Starsen est édifiée autour pour abriter les étudiants. Elle couvre une surface semblable à celle de l'Australie. Les Ingénieurs Spatio-Temporels s'installent à l'autre bout du Pays de l'Abîme sur le Plan-de-Lumière, au bord de la Montagne de la Création, la fondation de Triicle-9 dont l'énergie psionique sert d'ancrage au Gel-Rubis. La constante de l'Abîme limite la troisième dimension du Pays de l'Abîme à 2 312 mètres. Les Ingénieurs Spatio-Temporels entourent Starsen d'un mur d'énergie-forme de même hauteur pour empêcher les envoyés des puissances du Chaos qui auraient pu s'emparer de la Fosse et des Gardiens de l'Abîme, de quitter la ville. Les quatre portes-transmetteurs de Starsen sont contrôlées depuis le Plan-de-Lumière. Un réseau de dômes transmetteurs séparés d'une seconde-lumière forme le système de transport de l'énorme Pays de l'Abîme.

Tandis que les Ingénieurs Spatio-Temporels se consacrent à la reconstruction de Triicle-9, la Fosse et les Gardiens se transforment de façon inexpliquée, empêchant le retour au Haut Pays. Avant que le blocus ne soit total, les Cosmocrates ancrent une vision du Pays de l'Abîme dans le subconscient d'Ordoban.

Il ne reste aucune trace des anciens éclaireurs des Cosmocrates, dont les derniers étaient Jostore et Roster Roster. D'après Carfesch, resté à Cortrans, il existe un deuxième accès à la Montagne de la Création, mais il n'est plus utilisé depuis longtemps.

Lors de leur arrivée dans la Fosse, Atlan et Salik sont attaqués par un Gardien de l'Abîme, une créature noire amorphe. Le Terranien reconnaît un Koa Shin d'après la mémoire héritée de Harden Coonor. C'est une créature aveugle désorganisée datant des origines de l'univers. Elle existe indépendamment des quanta-On et Noon des vaisseaux-spores des Puissants et a été choisie par les Cosmocrates pour affronter les adversaires hors du Code Moral. Le Koa Shin peut dissoudre l'ADN de sa victime en la touchant mais Drulensot amène l'Arkonide et le Terranien en sécurité. Atlan est choqué par la prétention des Cosmocrates. Le Contrôleur de l'Abîme est aussi informé de son séjour derrière les Sources de Matière. Les deux éclaireurs reçoivent des vêtements spéciaux et descendent le long du puits de plusieurs kilomètres de diamètre dans une cabine ovale. Avant qu'ils n'atterrissent sur le toit de la tour encerclée par les ruines de l'Ecole de l'Abîme, Atlan voit en vision son robot Rico et le dôme sous-marin, Mirona Thetin et l'éveil des Dormeurs du Tamanium, Quinto-Center, le Q.G. de l'O.M.U., les Nuages de Magellan et un Bi-Conditionné, des Cyclopes et les visages de nombreux amis et ennemis. La Flamme d'Armada de l'Arkonide disparaît.

Durant les millénaires d'isolement, le système hiérarchique des Statuts s'est instauré. Les citoyens sont séparés en castes dès leur naissance par un mécanisme inconnu. Les citoyens de Premier Statut n'ont aucun privilège, ceux de Deuxième Statut ont accès aux dispensateurs, des cubes fournissant de la nourriture et des objets sur un ordre mental. Les citoyens de Troisième Statut peuvent utiliser le système de transport matérialisant des sphères volantes d'énergie-forme et activer la défense de la cité. Les citoyens de Quatrième Statut, en majeure partie le peuple ornithoïde des Irtipit, ont accès aux Dômes de Vie prolongeant l'existence. En tant que Gériocrates, ils dirigent la ville gigantesque. Avec l'aide des dispensateurs, les citoyens de haut statut peuvent faire des citoyens de statut inférieur des hommes-liges. Sur la base de leur nombre, les citoyens de Deuxième Statut peuvent s'adjoindre cent hommes-liges, ceux du Troisième mille et deux du Quatrième dix mille. La Fraternité est l'adversaire de la Gériocratie. Les Frères, les maîtres de cette fraternité psionique, cherchent leurs adeptes parmi les citoyens de Premier Statut et forment à partir d'eux les Triades, toujours composées d'un télépathe, d'un télékinésiste et d'un pyrokinésiste. Il y a cinq années de l'Abîme, en avril 427, un humanoïde inconnu, le Seigneur d'Acier, a surgi au bord de la ville. Il envoya ses Soldats d'Acier enlever des citoyens. Comme il semble pouvoir utiliser les portes-transmetteurs du Mur de Starsen, inactives depuis des dizaines de millénaires, il a le droit au Cinquième Statut.

Peu après leur arrivée, Atlan et Salik libèrent Chulch, un citoyen de Premier Statut, pillard depuis vingt ans dans l'ancienne Ecole de l'Abîme. Les années de l'Abîme, qui durent trois mois, sont séparées par des phases obscures de cinq heures, les temps-noirs. Peu avant la rencontre, Chulch a découvert l'antique message d'adieu d'un citoyen qui a quitté Starsen pour entrer au service du Vagenda, qu'il appelle le Courant de Vie. Atlan et Salik comprennent Chulch sans problème, la langue de l'Abîme ressemblant fort à la langue de l'Armada. Atlan, Salik et Chulch sont attaqués par une Triade de la Fraternité à laquelle le pillard a juste échappé. Les Gériocrates Hulnan 2317 et Kalk 978 tentent de les arrêter pour le maître des Gériocrates, le plus âgé, qui réside sous le Dôme de Vie. L'Arkonide et le Terranien se révèlent capables d'utiliser les systèmes de transport et de défense.

Atlan et le Chevalier de l'Abîme acceptent le défi du citoyen de Troisième Statut Ol On Nogon, se battre pour le quartier résidentiel des Meykatendes qu'il contrôle. Tandis que Salik étudie l'adversaire, Atlan et Chulch partent chercher des citoyens de Premier Statut en renfort. Leur sphère de transport est détournée psioniquement vers Kraken, le siège de la Fraternité.
 


© Michel Vannereux