cycle 42 : Mythes
FASCICULE PERRY RHODAN n° 3048
 
Die Fäden, die die Welt bedeuten
Les fils qui signifient le monde
 
Auteur : Kai Hirdt
Année de parution : 2020
 

Le Ras Tschubaï se dirige vers la planète Khaiguna, dans le système de Siuvar, où doit se trouver un accès à la Zone Zéro. Donn Yaradua, Farye Sepheroa, Iwán/Iwa Mulholland et les deux derniers Gardiens de l’Index se rendent sur la planète. Les habitants, les Guunpai, sont des arachnoïdes dont les villes sont de gigantesques toiles sur plusieurs niveaux. Ils n’ont pas d’écriture mais relatent l’histoire par des spectacles.

Le Guunpai Ebdowakrot, membre d’une petite troupe, est témoin de l’arrivée des étrangers et se joint à eux. Il les conduit à la métrotoile de Mebpat. Un vieil appareil contient un enregistrement d’une pièce de l’antique dramaturge Padfuur où il est question de visiteurs de l’espace. Des gardes interrompent la projection et détruisent l’appareil. Le vieux portier s’avère être Klavnar, un dramaturge renommé, et le soir-même il présente le spectacle « La chute de Padfuur ».

Durant la présentation, une puissante force paranormale se produit. Yaradua a une vision. Il voit la ville disparue de Padfuur ainsi que des êtres de trois mètres et demi de haut sans tête, les visiteurs de l’espace, des Luruparushes. Les deux Cairaniens savent que les Luruparushes étaient un ancien peuple du Vekuia.

À l’endroit que Yaradua a vu dans sa vision se trouve une sépulture de Guunpai. Là, l’éclat hexadim que portent les Gardiens de l’Index s’illumine. Un accès s’ouvre.

Pendant, ce temps, Synn Phertosch recherche toujours les trois personnes que la Candidate Phaatom trouve à son goût. Avec un détecteur spécial, il peut repérer les personnes comme Gry O’Shannon qui ont subi une dispersion abyssale.
 


© Michel Vannereux