PERRY RHODAN NEO n° 72

Epetrans Vermächtnis
L'héritage d'Epetran
 
Auteur : Robert Corvus et Oliver Plaschka
 
Année de Parution : 2014
 
   

    Perry Rhodan.

    Perry Rhodan a pu se sauver dans le cylindre bleu cobalt qui a récupéré le Régent pour le pèlerinage vers le Monde Élyséen. Là, il rencontre l’Ilt Isira. Elle a des facultés de télékinésiste et de téléporteur, tout comme Gucky. Elle est là comme passager clandestin, le vaisseau étant prévu pour un seul occupant, l’Empereur. Ils arrivent sur une demi-planète qui évoque Wanderer. Ils rencontrent d’autres Ilts, armés, et sont pourchassés par des drones. Rhodan est conduit devant le général Etele. Les Ilts le prennent pour l’empereur arkonide Pathis I qui leur a promis il y a des milliers d’années de les libérer de ce monde où ils sont prisonniers de LUI. L’holo-livre de l’Empereur Pathis I que Rhodan a sur lui et qu’il a trouvé sur la péninsule de Kheled les a induits en erreur.

    Les Ilts sont restés longtemps en hibernation et n’ont été réveillés qu’il y a trois semaines. Jadis, les Orghs se livraient à des expériences sur les Ilts sur Tramp. Plofre, leur héros, mena la résistance. LUI a ensuite enlevé les Ilts pour les amener sur le Monde Élyséen. Seuls Plofre et quelques autres ont pu fuir.

    Le général ilt Etele raconte que les Ilts veulent pénétrer dans la ville des machines, sur la face plate de la planète, tuer Separei, son gardien, et quitter la planète. L’attaque est lancée.

    Le Régent.

    Tant que le Pèlerinage sur le Monde Élyséen n’avait pas eu lieu, le Régent, Herak da Masgar, ne pouvait devenir empereur. Quand il arrive sur la demi-planète, il est surpris de voir que ce monde est l’autre moitié de Wanderer. Il est accueilli par un être à moitié artificiel, Separei, qui s’adresse à lui comme s’il était l’empereur. Le Régent découvre dans le monde souterrain des sarcophages avec les empereurs depuis Tutmor VI. Il apprend peu après qu’une empreinte moléculaire de son corps a été réalisée.

    Il y a 6000 ans.

    Le Ka’Marentis Epetran da Ragnaari, premier scientifique du Grand Empire, réalise que les Arkonides stagnent dans leur progrès. Il veut aussi préserver le savoir des époques passées. Lors d’un attentat perpétré contre lui, toutes ses archives sont détruites. Les coupables sont les Tron’Taark, des extrémistes robophiles. Epetran est envoyé par l’empereur Tutmor VI sur Iprasa pour augmenter le quota de réussite d’activation du cerveau-second.

    D’abord peu enthousiaste, Epetran s’intéresse aux habitants originels de la planète, les Taa. Il est irrité parce que personne ne connaît le principe de fonctionnement de la cloche d’activation. Personne ne s’intéresse non plus aux nombreux artéfacts de cultures disparues rassemblées dans l’institut. Epetran apporte de nombreuses améliorations dans le processus d’activation.

    Son fils Separei, qui l’accompagne, révèle qu’il a préservé les archives d’Epetran dans son robot Ovasa. Epetran découvre un robot d’origine inconnue découvert dans l’épave d’un vaisseau. Il y a à l’intérieur un espace creux dans lequel s’était sans doute trouvé autrefois un cerveau biologique. Un jour qu’Epetran et Separei sont attaqués par des inconnus, ils bénéficient de l’aide des Taa.

    Le scientifique a mis au point un système pour stocker des données dans les cerveaux arkonides. Chaque unité d’information nécessite douze porteurs.

    Des années plus tard, Epetran est rappelé sur Arkon I par l’empereur. Il s’occupe sur e mystérieux robot découvert. Un jour, un robot cherche à l’abattre. Separei, est tué en voulant protéger son père. Epetran emporte son corps dans son laboratoire.
 


© Michel Vannereux