PERRY RHODAN NEO n° 2

Utopie Terrania
Utopie Terrania
 
Auteur : Christian Montillon
 
Année de Parution : 2011
 
   

    Allan D. Mercant est en fuite devant la Sécurité Intérieure. Il est pris en stop par une femme routière, Iga Tulodziecki, surnommée Wonderbra, et après être demeuré évasif, il lui raconte la vérité. Iga emmène Mercant à la Nouvelle Orléans où il a un dépôt avec de l’argent et des faux papiers. Quand il apprend aux informations le retour de Perry Rhodan, Mercant décide de se rendre en Chine.

    Il est enlevé par des inconnus alors qu’il va prendre l'avion. Son ravisseur se présente comme Homer G. Adams. Il affirme être l'homme le plus riche du monde et posséder certaines facultés, tout comme Mercant. Adams peut prévoir des événements futurs et Mercant lire les sentiments des autres. La première phase de son plan consiste à retrouver John Marshall.

    Stanley Drummond, le président des États-Unis, veut à tout pris mettre la main sur la technologie des extraterrestres. Il charge Lesly Pounder de préparer une deuxième mission pour la Lune.

    Le général chinois Bai Jun est chargé de s’occuper du STARDUST qui s’est posé dans le désert de Gobi et qui est entouré d’un bouclier d’énergie. Dès son arrivée, il donne l’ordre de cesser le bombardement inutile. Il fait bloquer les transmissions radio et creuser un tunnel, surtout dans le but d’occuper ses hommes.

    L’état de santé de Crest s’est détérioré. Clark G. Flipper s’inquiète pour sa compagne qui a disparu dans l’Himalaya et est en désaccord avec ce qu’il considère comme une trahison de la part de Perry Rhodan. Il sabote le générateur de l’écran d’énergie et essaie de fuir mais Perry Rhodan le rattrape. L’écran est rétabli avant que les Chinois aient pu réagir.

    Perry Rhodan demande l’aide de Thora. La hautaine Arkonide arrive avec un vaisseau de soixante mètres de diamètre et réduit le camp des Chinois en cendres. Peu après, Perry Rhodan adresse un message au monde entier. Il parle de sa vision d’une Humanité unie et de la fondation de la ville de Terrania.
 


© Michel Vannereux